Soldes sur le Monopoly : sauvons le capitalisme !

5 05 2009

MonopolyO stupeur, o tremblements lors d’une de mes dernières tribulations dans un des innombrables malls de Singapour … vous croirez que cette photo est truquée mais non, c’est bien un Monopoly, peut-etre le jeu de société le plus populaire au monde, symbole par excellence du capitalisme sans merci, du matérialisme et de l’invidualisme qui se retrouve bradé à -20% dans le centre commercial d’un des pays qui arbore le plus fièrement ses valeurs … mais où va donc le capitalisme ?

Je me dois donc de réagir malgré mes connaissances très limitées sur les mécanismes macro-économiques et financiers. C’est l’idée de ce blog, : partager mes impressions sur tous les sujets qui me touchent. Première chose en passant, je trouve assez horripilante la chasse aux sorcières effectuée en ce moment contre les grands patrons ou banquiers de tous bords.

Primo, l’acharnemement systématique sur une catégorie de personnes a tendance à me hérisser le poil tant elle tient de l’instinct grégaire des media,

Deuxio, il semble que beaucoup se réveillent maintenant alors que ces dérives d’un capitalisme industriel vers un capitalisme financier ne datent pas d’hier. Je me souviens avoir naivement défendu dans des conversations il y a plus de 10 ans de cela le fait que les ratios entre les patrons les mieux payés et les employés au smig étaient délirant et ne répondaient plus à aucune logique et c’est tout juste si on ne me traitait pas alors de communiste, en me servant toujours la meme rengaine « avec les responsabilités qui lui sont imparties, il est normal que le cadre gagne ces sommes » ou « ce n’est pas en réduisant les salaires de cette infime minorité que l’on résoudra les problèmes », pas tous les problèmes certes …

Tertio, je pense que ce ne sont pas les hommes qu’il faut incriminer mais plutot le système, la cupidité touche la plupart d’entre nous à différents niveaux, le tout est de trouver un système le plus juste possible pour nous en éloigner.

Alors voilà, en toute humilité et sur ce sujet o combien compliqué, je voudrais lancer les pistes de réflexion suivantes :

1- L’homme est par essence individualiste (moi le premier j’aime mon confort et je pense à moi et à ma famille en premier) meme s’il est dans le meme temps naturellement destiné à vivre en groupe. On ne pourra jamais l’empecher de vouloir toujours plus et pour une personne prete a partager, il y en ra toujours 10 pretes à toutes les combines pour s’accaparer le gros du magot. Sans tomber dans le communisme qui est probablement un bel idéal mais comme tout idéal dangereux et poussant aux extrêmes, pourquoi ne pas essayer d’introduire plus de garde-fous. Par exemple, au dela de 10 fois le salaire d’un employé, imposer les cadres ou pdg à 80% de leur salaire. Je sais que cela parait aujoud’hui irréalisable et à l’encontre des règles du libéralisme, mais sur le fond, est-ce vraiment choquant de demander à une personne de restreindre son salaire au delà de 15 000€/mois … et travailler dans une vision long terme à une harmonisation et, surtout, une simplification de la fiscalité, tous ces débats sur la France qui impose trop ses sociétés ou ses particuliers alors qu’elle est dans la moyenne européenne seraient alors superflus. Je sais, j’en demande beaucoup, mais c’est dans les périodes les plus difficiles que se produisent les plus grandes avancées, regarder le nombre de réformes qui ont été prises juste après la seconde guerre mondiale !

2- Pourquoi ne pas essayer de lancer une monnaie mondiale unique ? C’est bien sur totalement illusoire à court voire à moyen terme mais qui aurait cru en l’Euro il y a 60 ans. Je trouve l’idée européenne très belle et elle a surement permis une stabilité économique et une meilleure harmonie entre peuples européens. Mais ce que j’aime moins, c’est quand on commence à défendre l’idée de l’Europe pour résister aux autres puissances économiques. Bien sur, de manière pragmatique c’est ce qui s’est passé et ce qui se passe encore mais à l’heure de la mondialisation totale et des échanges facilités entre tous les pays, une monnaie unique serait un formidable contre-pied aux extremistes, communautaristes, nationalistes de tous bords.

3- Pourquoi consommer toujours plus ?

Je suis un partisan sans réserve du progrès et de la recherche même si ceux-ci doivent être accompagnés de garde-fous pour que les retombées positives prennent toujours le dessus sur les utilisations dérivées ou dangereuses (apports de la génétique contre risques d’eugénisme, apports du nucléaire civil contres risque de propagation des armes nucléaires). Mais ce progrès a-t-il vraiment besoin d’une croissance toujours plus grande de la consommation ? Je suis le premier à en être la victime, à racheter un nouvel ipod avant même que le précédent ne fonctionne plus, voire même à participer activement du processus puisque travaillant moi-même dans le marketing mais est-ce une raison pour ne pas se poser de question ? Les partisans de la décroissance toujours plus nombreux aujourd’hui me paraissent parfois un peu trop alarmistes.

Ils jouent parfois trop des peurs (en partie justifiées) sur la pollution croissante, les réserves en énergie déclinantes ou les changements climatiques (on oublie de dire que les changements climatiques qui ont bouleversé notre planète ont aussi permis à l’espèce humaine de se développer et que les écolos, dans leur désir de sauve toute espèce vivante sur la planète, sombrent parfois dans une dérive inverse, de vouloir controler artificiellement à leur tour l’évolution de la planète … certes j’exagère un peu !). Ces partisans oublient aussi les données démographiques et économiques … allez demander à la Chine, l’Inde, voire l’Afrique de ralentir leur croissance aujourd’hui !

Mais ces réserves déposées, il me semble quand-même que nous pourrions réfléchir le progrès autrement, concentrer par exemple la recherche ou l’innovation dans l’économie d’énergie, l’amélioration de la nutrition (combien coute à l’économie les conséquences de la malbouffe aujourd’hui ?), la santé et surtout l’accès à la asnté pour tous, l’éducation ou le partage des connaissances et … pour rever à des futurs improbables, l’espace qui semble avoir été délaissé car couteux et abasolument pas rentavle à court terme …

C’est promis, je m’éparpillerai moins pour mon prochain post, c’était l’enthousiasme du premier, à vos plumes aiguisées désormais pour commenter ces propos passionnés !

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :