Le nucleaire militaire, pour quoi faire ?

3 11 2009

Je ne lancerai pas ici un débat sur le nucléaire civil qui me semble aujourd’hui nécessaire car moins polluant que les énergies fossiles même s’il parait évident qu’il faille développer parallèlement toutes les énergies renouvelables.

Ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est le nucléaire militaire. Il y a quelques mois, Barack Obama a annoncé, pour une fois sans un relai médiatique suffisamment fort, que les États-Unis étaient prêts à déployer des efforts supplémentaires pour réduire leur arsenal nucléaire. Il a même parlé d’un objectif « Zéro Bombe ».
champi nucleaires
J’ai toujours été un peu étonné par ce débat autour de la dissuasion nucléaire car en pratiquant un raisonnement théorique, les hypothèses ne sont finalement pas nombreuses :
La détention de cette arme sous-entend qu’elle pourrait être utilisée dans un cas extrême mais poussons alors le raisonnement un tout petit peu plus loin : Je gouverne un pays et malgré les avertissements de l’ONU je décide par exemple d’attaquer un autre pays, voire, allons encore plus loin, d’attaquer un pays possédant la bombe. Que va-t-il se passer ? L’hypothèse la plus probable, des soldats dirigés par l’OTAN ou une coalition vont répondre a cette attaque mais surement pas avec la bombe qui causerait des ravages parmi la population et engendreraient des conséquences désastreuses (guerre mondiale, nouvelles bombes envoyées par des pays allies au pays belligérant etc.). Mettons nous désormais quelques secondes dans la peau de ce dirigeant ayant des intentions belliqueuses : est-ce vraiment la menace d’une bombe nucléaire qui l’inquiète ou celle d’une attaque de troupes sur son territoire ? Si celui-ci est suffisamment fou pour attaquer malgré les menaces internationales, il partira du principe suivant : Avec de la chance je ne serai pas attaqué, si je le suis cela risque d’être un bourbier pour mes ennemis et si jamais ils osaient lâcher une bombe nucléaire, mon peuple deviendrait alors un peuple martyr et l’opinion publique internationale se retournerait contre mes ennemis.
La stratégie de dissuasion me parait donc limitée et quand bien même on pousserait le raisonnement jusqu’au bout (après tout, les États-Unis ont déjà envoyé la bombe a 2 reprises sur les Japonais), le monde sombrerait alors dans un chaos incroyable.

A quoi sert donc la bombe aujourd’hui ? Je pense que c’est plus un moyen d’étaler sa puissance militaire aux pays voisins ou plus lointains. Et c’est la que le bas blesse : non seulement certains pays démontrent déjà leur domination économique mais ils y ajoutent leur domination militaire. Plaçons nous désormais a la place d’un iranien moyen (je sais que je risque d’en choquer certains) : il n’aime pas forcement son président et il n’adhère pas obligatoirement a ses propos négationnistes par exemple. En revanche, il ne comprend pas que son pays soit constamment montré du doigt lorsqu’il déclare vouloir acquérir l’arme nucléaire (aujourd’hui il ne parle plus provisoirement que de nucléaire civil). En effet, de quel droit des pays comme les États-Unis ou la Chine pourraient la détenir plus qu’eux ? Et pourquoi ces pays seraient moins dangereux ? Après tout ce sont les États-Unis, les seuls a avoir osé appuyer sur le bouton ! Personnellement je partagerais facilement ce sentiment d’injustice face a cette pensée implicite : vos dirigeants sont des dangereux terroristes, nous ne pouvons pas vous laisser la bombe, nous les « bons ». Il ne faut pas oublier que notre vision du monde est toujours très subjective et dépend d’où nous nous trouvons.
carte proliferation nucleaire
C’est là que le discours de Barack Obama prend toute sa force et qu’il doit être suivi par des déclarations de ses homologues Chinois, Français, Anglais, Indien, Russe etc.
Voila ce qu’il déclarait a Prague le 6 avril 2009 : « Les États-Unis, en tant que seule puissance nucléaire à avoir jamais utilisé une arme nucléaire, ont la responsabilité morale d’agir […] Aujourd’hui, je souligne clairement avec conviction l’engagement des États-Unis et son désir d’œuvrer en faveur de la paix et de la sécurité d’un monde sans armes nucléaires […] Je ne suis pas naïf, cet objectif ne sera pas atteint rapidement, peut-être pas durant mon existence […] mais le temps est venu pour que les essais d’armes nucléaires soient définitivement bannis »

En effet, si les pays officiellement détenteurs de la Bombe se tiennent à l’objectif même long terme de se débarrasser de leur arsenal nucléaire né de la course aux armements pendant la guerre froide, il sera alors possible de tenir un discours cohérent aux pays comme l’Iran ou la Corée du Nord désireux de rattraper leur retard. Cela revient presque a leur dire : nous avons fait des erreurs dans le passé, ne commettez pas les mêmes, ce qui est déjà un discours difficile à faire passer (tant il est paternaliste et moralisateur) comme on peut le constater sur l’environnement.
C’est une bataille loin d’être gagnée mais plus les dirigeants attendront pour la mener, plus elle sera vouée a l’échec car la prolifération nucléaire aura alors gagné trop de pays.
Nous les Français que ce soit avec Chirac ou Mitterrand n’avons jamais montré l’exemple et pour l’instant Sarkozy suit la lignée de ses prédécesseurs … je tiens à dire que je serai le premier à l’applaudir s’il osait changer de ligne de conduite malgré les lobbys économiques et politiques.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :